Le marché du pneu automobile est un marché hautement concurrencé. La concurrence vient essentiellement du marché asiatique, qui détient aujourd’hui 25 à 30% du marché.

Pour faire face à cette concurrence, les fabricants de pneu « premium » développe différentes stratégies.

La technologie : un levier de développement pour les grands fabricants du pneu

Les fabricants de pneus haut de gamme tels que Michelin, Pirelli (passé sous contrôle Chinois), Continental (..) investissent dans la recherche et le développement. En effet, la résistance au roulement des pneus est un facteur de compétitivité important. Elle permet de maintenir un prix supérieur et un savoir-faire différenciant.

La résistance au roulement permet entre autres d’améliorer la sécurité, la durée de vie du pneu ou la consommation d’énergie. Ce dernier point est devenu primordial pour réduire les émissions de CO2 du transport routier. C’est un enjeu d’autant plus important sur le marché du véhicule électrique, où le pneu joue un rôle clé sur la consommation et l’autonomie.

Ainsi les grands fabricants ont développé des gammes spécifiques pour véhicules électriques. Pour Pirelli, ces pneus spécifiques représentent un tiers des produits développés. Même stratégie chez Michelin avec sa gamme de pneu e-Primacy.

Les services : éco-conception et économie circulaire

Un positionnement haut de gamme nécessite aussi un développement conséquent de l’offre de service. Comparé à un pneu entrée de gamme, la durée de vie d’un pneu Michelin pour poids lourds est presque 2 fois plus longue. Au-delà de la durée de vie, la qualité des pneus de marque « premium » permet le rechapage. Le rechapage donne une troisième vie au pneu : rapporté au kilomètre, les pneus haut de gamme sont au final moins couteux pour le client et pour l’environnement. C’est aussi un service qui permet de créer des emplois sur le territoire.

Si le rechapage des pneus de poids lourds est encouragé par les règles anti-dumping de l’Union Européenne, il est aujourd’hui très peu réalisé pour les véhicules légers.

Source :

Alternatives Economiques, Michelin en roue libre vers la désindustrialisation, Justin Delépine 01/04/2021

Les Echos La voiture électrique, une aubaine pour les fabricants de pneus, Anne Feitz 29/04/2021 2021