De nombreux projets industriels font surface dans le cadre du plan de relance. Ces projets visent souvent à améliorer la performance de l’outil de production. Les besoins de diversification des activités sont également accompagnés par les fonds de soutien à la modernisation.

Les stratégies de diversification sont préférées aujourd’hui aux stratégies de spécialisation. La diversification permet de mieux répartir les risques liés aux activités et d’améliorer la diversité de ses clients. A terme, elle contribue à une acquisition de nouvelles parts de marchés et une amélioration de la position concurrentielle. Il s’agit principalement de positionner l’entreprise sur une ou plusieurs domaines d’activités stratégiques complémentaires à ceux existants.

Ces stratégies sont alimentées par diverses motivations selon les secteurs d’activités et les territoires.

Offrir de nouveaux services de proximité à ses clients

La diversification peut prendre la forme d’une acquisition d’une entreprise proposant des services en lien avec ses produits. Ces croissances externes peuvent également favoriser la relation avec les clients en apportant un service de proximité. C’est le cas, par exemple, de l’acquisition de Breizh Sailing Holding basée en Bretagne Sud par ACTI, entreprise du sud de la France. Les deux activités complémentaires allient l’ingénierie de la construction et la maintenance industrielle pour une offre de services de proximité plus performante.

Conquérir de nouveau marchés grâce à ses actifs techniques

Une des voies de diversification consiste à valoriser son savoir-faire et sa maîtrise des process industriels pour créer une nouvelle ligne de produits. Ces derniers peuvent être commercialisés aux clients existants afin d’enrichir la gamme sans effort important pour la commercialisation. Ils peuvent également être destinés à enrichir la parc clients. Dans ce cas, une étude de marché et une démarche de prospection commerciale sont nécessaires. Sur le territoire Breton, Prolann, spécialiste de l’usinage de précision, investit en 2021 pour créer une nouvelle ligne de production et se diversifier dans le secteur du verre de fibres optiques.

Préserver ses emplois sur le territoire

La diversification peut aussi être un atout social pour un territoire. Les marchés sont fluctuants, parfois difficiles. Conserver ses emplois peut amener à rechercher des solutions pour maintenir son volume de production. Investir dans un nouvel outil de production et chercher de nouveaux marchés peut donc être doublement intéressant. Pour illustrer, Bretagne Ateliers entreprise adaptée, lève des fonds pour préserver ses 550 salariés, dont 420 travailleurs handicapés pour notamment développer un procédé de soudure innovante pour l’aluminium. Cet alliage, plus écologique car plus léger et recyclable, est destiné à de nombreux secteurs industriels.

Bien d’autres motivations peuvent alimenter une stratégie de diversification. Une analyse stratégique préalable et une feuille de route solide sont essentielles pour engager une telle démarche. Les investissements, bien que soutenus par le plan de relance, doivent être engagés pour répondre à un marché accessible pour la PME.

 

Sources :

France Relance :  7 nouveaux projets industriels lauréats-en-bretagne – Bretagne Economique

Prolann investit 21 millions d’euros pour se diversifier dans l’usinage du verre de fibre optique – Le Journal des Entreprises

Bretagne Ateliers lève 5,2 millions d’euros pour sauvegarder l’emploi et se diversifier – Ouest France

Acquisition de Brezh Sailing par ACTI – Site ACTI