Fil&Fab: valoriser les filets de pêche

Le lunettier Nantais Beausoleil, Armor Lux et Acuitis fabriquent des lunettes avec des filets de pêche. Des filets de pêche issus des ports français et recyclés en France.

La durée de vie des filets de pêche est relativement courte (quelques années). En effet, la matière se détériore rapidement (usures mécaniques, détériorations aux UV…). En France, cette source de matière première est évaluée à 800 tonnes/an.

La start-up Finistérienne Fil&Fab (qui participe au dispositif Crisalide Eco-activités 2020), ambitionne de transformer les filets de pêches. Les filets de pêche produiront des résines, qui elles-mêmes produiront… des lunettes – oui, c’est un peu fou !

Ces résines sont qualitatives, car très homogènes, issues d’un polyamide résistant. Elles offrent en plus des coloris riches en nuances maritimes. Les débouchés sont nombreux, car la demande en plastique recyclé est en plein boom, alors que les ressources sont limitées.

Fil&Fab a su combiner trois ingrédients essentiels pour réussir à lancer le projet :

  1. Penser la traçabilité comme opportunité de partenariat et source de valorisation : en offrant aux pêcheurs via les infrastructures portuaires une solution pour valoriser un déchet ;
  2. Développer un outil de production : construire un processus de production avec un savoir-faire de bout en bout. Broyer un filet de pêche permet de réduire son volume pour le transport et pose des contraintes spécifiques sur les machines ;
  3. Identifier des débouchés à valeur-ajoutée : les industriels à proximité des consom’acteurs sont sensibles à l’origine des matériaux et valorisent la traçabilité et les circuits courts.

L’usine de Fil&Fab, localisée à Plougonvelin dans le Pays de Brest est en cours d’installation.

 

D’après l’Usine Nouvelle, le