Pour surmonter les crises individuelles ou généralisées, les PME ont, de plus en plus, recours à la coopération. La période perturbée que nous vivons révèle des alliances prometteuses pour redresser la barre. Des opportunités de développement sont également mises en perspective dans le cadre de ces collaborations entre les entreprises des territoires.

Collaborer pour former ses collaborateurs

Par exemple, 6 entreprises Bretonnes s’associent pour former des ajusteurs sertisseurs. Recruter dans les métiers en tension sont, en effet, une problématique importante dans les PME industrielles. Eureden, Sill, Crown Emballage, Hema Filler, Capitaine Cook et Trivium, associés à l’IUMM, Pole Emploi et la région Bretagne, ont donc planifiés des formations dans ce sens pour pourvoir ces postes vacants. Ces actions de formation vont participer aux plans stratégiques et feuilles de route des entreprises. Des développements et des créations de nouvelles filières devraient voir le jour suite à ces coopérations locales.

Collaborer pour réindustrialiser les villes moyennes

Les villes moyennes sont de bons terreaux pour la création de nouvelles activités industrielles. Le foncier y est moins cher et le cadre de vie plus attrayant pour les salariés. La prise de conscience en matière de préservation de l’environnement et de transition énergétique, dans ces territoires, va favoriser l’implantation d’activités vertueuses. La Banque des territoires favorise les initiatives et les stratégies territoriales. Elles visent à engager des transitions énergétiques et soutenir la montée en compétences vers des métiers industriels.

Collaborer pour relocaliser la production

Les entreprises organisées en réseau semblent être plus résilientes. France Clusters constate que ces collaborations permettent de faire face aux difficultés actuelles. Des opportunités et des innovations voient le jour quand les entreprises coopèrent entre elles et avec les institutions publiques. Ces opportunités ont permis à des PME vulnérables de ne pas fermer leurs portes et maintenir leurs activités industrielles et commerciales. Pour chacun des territoires, des actions spécifiques sont mises en place. Notamment, l’évaluation des chaînes d’approvisionnement et un diagnostic précis des actifs industriels permettent d’envisager sereinement des relocalisations d’activités.

Dynamiser les territoires

Les clusters, comme les Territoires d’industries, dynamisent les coopérations. Ils favorisent le retour en France des activités industrielles et l’émergence des Eco Activités. En Bretagne, les dispositifs Crisalide Industrie (candidatez ci) et Crisalide Eco Activités (candidatez ci) stimulent et dynamisent le territoire. L’accompagnement des PME et la mise en relation, entre elles, et avec les partenaires publics ou privés met en évidence les initiatives et les expérimentations régionales.

Sources :

Quand les entreprises coopèrent, elles résistent mieux à la crise  – Banque des Territoires

Six entreprises bretonnes se mobilisent pour former des ajusteurs sertisseurs – Le journal des entreprises

Faire des villes moyennes le réceptacle de nouvelles usines – Banque des Territoires

Les relocalisation vers des territoires d’industrie – Banque des Territoires