Dirigeants, chargés d’affaires, acheteurs, bureau d’études techniques, production… Venez développer votre business et rencontrer les acteurs de l’industrie bretonne qui vous aident à transformer vos entreprises le 13 octobre de 13h30 à 18h à Vannes.

Evènement de la Breizh Fab, l’Open de l’Industrie est l’occasion de :
– S’informer sur les nouvelles transformations/mutations industrielles
– Susciter des opportunités de rencontres
– Découvrir, Comprendre et Partager autour de la transformation de vos entreprises
– Créer du lien et fédérer la communauté industrielle Breizh Fab

PROGRAMME

L’Open de l’industrie se déroulera exceptionnellement cette année sur une demi-journée :

13h30 Remise des trophées Crisalide Industrie
14h40 à 15h40 RENCONTRES B2B

Session 1 • 3 rendez-vous de 20 min

ATELIER

Renforcer sa démarche locale et durable

ATELIER

Soutenir ses investissements

15h50 à 16h50 RENCONTRES B2B

Session 2 • 3 rendez-vous de 20 min

ATELIER

Accélérer sa transformation numérique

ATELIER

Filière Aéronautique

17h CONFERENCE Marc Halévy et Iker Aguirre : “Qu’est-ce qui nous arrive ?”

 

Le programme de la journée à télécharger : ICI

Inscription obligatoire sur Open de l’Industrie 2020 – ACCUEIL

Cet événement est réservé aux industriels et acteurs économiques bretons.

 

 

La troisième promotion de Crisalide Industrie se dessine ! Elle regroupe aujourd’hui 14 entreprises. Voici les présentations :

Les 14 candidats sont actuellement accompagnés pour construire la feuille de route de leur projet avec leur conseiller. Crisalide ne récompense pas les projets qui ont réussi, mais ceux qui ont une vision.

Ils passeront devant notre jury les 5 et 6 octobre :

Le rendez-vous est pris. La cérémonie de remise des trophées aux lauréats se déroulera le 13 octobre à Vannes lors de l’Open de l’industrie !

Fil&Fab: valoriser les filets de pêche

Le lunettier Nantais Beausoleil, Armor Lux et Acuitis fabriquent des lunettes avec des filets de pêche. Des filets de pêche issus des ports français et recyclés en France.

La durée de vie des filets de pêche est relativement courte (quelques années). En effet, la matière se détériore rapidement (usures mécaniques, détériorations aux UV…). En France, cette source de matière première est évaluée à 800 tonnes/an.

La start-up Finistérienne Fil&Fab (qui participe au dispositif Crisalide Eco-activités 2020), ambitionne de transformer les filets de pêches. Les filets de pêche produiront des résines, qui elles-mêmes produiront… des lunettes – oui, c’est un peu fou !

Ces résines sont qualitatives, car très homogènes, issues d’un polyamide résistant. Elles offrent en plus des coloris riches en nuances maritimes. Les débouchés sont nombreux, car la demande en plastique recyclé est en plein boom, alors que les ressources sont limitées.

Fil&Fab a su combiner trois ingrédients essentiels pour réussir à lancer le projet :

  1. Penser la traçabilité comme opportunité de partenariat et source de valorisation : en offrant aux pêcheurs via les infrastructures portuaires une solution pour valoriser un déchet ;
  2. Développer un outil de production : construire un processus de production avec un savoir-faire de bout en bout. Broyer un filet de pêche permet de réduire son volume pour le transport et pose des contraintes spécifiques sur les machines ;
  3. Identifier des débouchés à valeur-ajoutée : les industriels à proximité des consom’acteurs sont sensibles à l’origine des matériaux et valorisent la traçabilité et les circuits courts.

L’usine de Fil&Fab, localisée à Plougonvelin dans le Pays de Brest est en cours d’installation.

 

D’après l’Usine Nouvelle, le

La crise économique qui s’amorce dans le prolongement de la crise sanitaire du Covid 19 sera à nouveau l’occasion de questionner la pertinence de notre modèle économique et en particulier la nature des chaines de valeur. Lire la suite

 

 

 

Besoin de définir la feuille de route de votre projet de développement ?

Crisalide Industrie repart pour une troisième saison ! L’appel à candidature est lancé.

 

  • Vous êtes un entreprise industrielle bretonne ;
  • Avec un projet de diversification, une accélération de votre marché, une évolution de votre modèle économique vers plus de services ou tout autre projet innovant source d’accélération de votre développement ;
  • Créatrice, à 3-5 ans, de 10 emplois et d’un million d’euros de Chiffre d’Affaires supplémentaire.

Vous bénéficierez d’un accompagnement pour imaginer et construire la feuille de route opérationnelle de votre projet de développement.

Pour candidater, remplissez le formulaire en ligne.

La cérémonie de remise des trophées de Crisalide Industrie s’est déroulée lors de l’Open de l’industrie, le 8 octobre à Carhaix.

5 prix ont été décernés par le jury :

Catégorie : DÉVELOPPEMENT
E-loft (Ekko-Pincemin) Son projet : déployer un concept industriel de maisons et petits collectifs à ossature bois à partir de modules 3D entièrement équipés en atelier.
Catégorie : DIVERSIFICATION
Remorques Chevance Le fabricant de remorques pour l’agriculture et les travaux publics s’appuie sur des partenariats pour partir à la conquête de nouveaux marchés en développant des produits à plus forte valeur ajoutée.
Catégorie : INTERNATIONAL
Stirweld Son ambition est de devenir un des leaders des solutions de soudures aluminium par friction-malaxage en développant l’usage de machines à commandes numériques.
Catégorie : SERVICES
Émeraude Moteurs Systèmes Ce leader français de l’intégration de moteurs marins a développé une offre de service « connecté.
Catégorie : COOPÉRATION
Adaf- Somatherm Spécialiste de la gestion et de l’automatisation des flux dans les bâtiments d’élevage. Pour résister à la concurrence, Emmanuel Crocq a eu l’idée, avec un autre installateur et un constructeur de bâtiments d’élevage, de créer une structure, l’ADEEL, qui regroupe des installateurs et des constructeurs.

 

Crisalide Industrie, ça continue ! Industriel breton, vous souhaitez rejoindre l’accélérateur, inscrivez-vous !

« L’entreprise doit donner du sens à ses salariés en conjuguant innovation, organisation, responsabilisation et diversification. » a conclu Louis Maurice, Président du Groupe OK Wind et Président de Créativ.

Ce sera le mot de la fin de cette édition ! Bravo à toutes les entreprises candidates pour leurs ambitions affichées !

 

 

 

20 industriels bretons ont intégré la 2ème promotion de l’accélérateur Crisalide Industrie.

Ce Book des Innovations consacre une double page à chacune de ces entreprises. Alors pour tout savoir sur leur activité, leurs ambitions de développement, le défi qu’elles ont relevé et leurs coordonnées, n’attendez plus, téléchargez le document :  ici.

Les 20 entreprises de cette édition :

 

Après plusieurs semaines de préparation et de coaching pour élaborer leur feuille de route stratégique, nos candidats se sont retrouvés face au jury de cette 2ème édition Crisalide industrie les 26 et 27 septembre.

Cette année, les candidats ont été répartis dans 5 catégories :

  • Catégorie Développement
  • Catégorie Diversification
  • Catégorie International
  • Catégorie Services
  • Catégorie Coopération

Bravo aux candidats qui ont relevé le challenge du pitch !

 

Le jury a apprécié leurs projets en fonction de 5 thématiques : le caractère innovant et exemplaire, le potentiel de développement, la faisabilité et la viabilité du projet, les capacités entrepreneuriales, la catégorie.

Rendez-vous le 08 octobre à l’Open de l’industrie pour découvrir les lauréats. [inscription].

 

Transformer son modèle économique vers plus de valeur « services » est un des quatre défis proposés par l’accélérateur Crisalide Industrie.

Découvrez cet enjeu stratégique, illustré par les entreprises de la nouvelle promotion #2 !

Acheter les usages plutôt que les produits portant ces usages est une demande croissante des marchés. Ces approches servicielles à forte valeur ajoutée sont susceptibles de mieux répondre aux besoins des clients, de les fidéliser et de générer plus de marge. L’économie de la fonctionnalité est aussi une réponse à l’enjeu de transition écologique par une utilisation des ressources au juste nécessaire. Ces évolutions nécessitent de nouvelles approches de conception produits, d’intégration des potentialités du numérique, de conception et de vente de services.

Développer de nouveaux modèles collaboratifs est un des quatre défis proposés par l’accélérateur Crisalide Industrie.

Découvrez cet enjeu stratégique, illustré par les entreprises de la nouvelle promotion #2 !

La difficulté à maîtriser l’ensemble des chaînes de valeur, la nécessité de mettre des produits/services rapidement sur le marché, ou encore la baisse des disponibilités des ressources financières rendent de plus en plus pertinents des modèles collectifs de production et de commercialisation. Associer plusieurs acteurs aux savoir-faire complémentaires, qu’ils soient technologiques, industriels, commerciaux, voire d’expérimentations avec des territoires, permet de répondre à ces enjeux. Etre capable de travailler collectivement et de manière agile dans ces chaînes de valeurs et de partager des avantages compétitifs co-créés est un levier de valorisation de son actif industriel.

Miser sur de nouveaux actifs techniques et industriels pour se différencier et se développer est un des quatre défis proposés par l’accélérateur Crisalide Industrie.

Découvrez cet enjeu stratégique, illustré par les entreprises de la nouvelle promotion #2 !

Les nouveaux procédés de production, les nouveaux matériaux, les technologies digitales sont susceptibles de générer de nouveaux espaces de jeux pour les entreprises industrielles et peuvent apporter une nouvelle valeur client. Repérer et intégrer ces nouvelles technologies peut générer des ruptures en termes d’avantages compétitifs et de différenciation, susceptibles d’apporter des réponses nouvelles pour les clients, sources d’accélération du développement.

EMS, Emeraude Moteurs Service, candidat Crisalide Industrie est spécialisée dans la distribution et la construction de moteurs pour la marine. Historiquement positionnée sur la distribution de moteurs marins, l’entreprise a su développer une capacité d’ingénierie pour devenir intégrateur de solutions de propulsion. Il ne s’agit plus seulement de livrer un moteur mais de concevoir et de construire une solution complète prête à être intégrée dans le navire, intégration mécanique, électrique et de l’automatisme. Cette évolution stratégique vaut à EMS des contrats importants de fournitures pour Naval Group ou Socarenam à Saint Malo et une visibilité sur plusieurs années.

Franck LAMIRE, Conseiller Innovation, CEEI Créativ.

Source : Saint-Malo. Émeraude Moteurs Systèmes avance plein gaz

Les PME industrielles bretonnes accélèrent ! 21 PME bretonnes composent cette deuxième promotion ;  venez les découvrir le 2 juillet à la CCI Ille-et-Vilaine (sur inscription).

Les entreprises sont actuellement accompagnées par un conseiller Créativ pour élaborer la feuille de route de leur projet.

Les candidats présenteront leur projet devant le jury en septembre. La remise des trophées aura lieu à l’Open de l’Industrie, le 8 octobre à Carhaix.

 

Cécile LAGADEC – CEEI Créativ

L’appel à candidature est clos. La toute nouvelle promotion Crisalide Industrie réunit 21 entreprises ! Actuellement, les conseillers Créativ sont à pied d’oeuvre pour rencontrer chaque entreprise, challenger son projet de développement et construire avec elle sa feuille de route.

Venez découvrir les candidats de la promo #2
‣‣ mardi 2 juillet 2019
dans les locaux de la CCI Ille-et-Vilaine
Au programme :

14H – 17h30 : ateliers thématiques (réservés aux candidats des promos #1 et #2)

18h00 -19h00 : conférence Crisalide Industrie

19h00 – 21h00 : cocktail et networking 

 

Contact || Marion LE FRENE 

02 99 23 74 80 – mlefrene@ceei-creativ.asso.fr

SEAIr, candidat Crisalide Industrie, développe une technologie pour faire voler les bateaux semi-rigides.

Connu dans l’univers de la voile de compétition, les foils ont aussi un potentiel de développement dans le nautisme ; c’est en tout cas le pari de Richard FOREST qui dirige l’entreprise SEAir. Le système foil permet de faire sortir la coque de l’eau et de littéralement faire voler les bateaux 30 cm au-dessus de l’eau. Il en résulte une baisse des consommations de carburant de l’ordre de 30%. La réduction des frottements permet aussi d’accroître la vitesse du bateau, de réduire le bruit et aussi d’améliorer considérablement le confort en mer. Des avantages cumulés qui, malgré le surcoût de cette architecture, laisse penser que celle-ci est susceptible de séduire de nombreux clients. Reste à convaincre les chantiers de cette innovation de rupture et idéalement de l’intégrer dans l’architecture de leurs futurs bateaux. Bénéteau a construit un premier concept à partir de la technologie SEAIr et la Marine Nationale montre un fort intérêt pour ces semi-rigides volants.

 

Franck Lamiré – Conseiller Innovation – CEEI Créativ

Pour en savoir plus :

Innovation. A Lorient, les bateaux volants de SEAir intéressent la Marine – Ouest France

SEAir – seair.fr

Vous êtes une entreprise industrielle bretonne ?  Vous avez des perspectives de développement ? Vous souhaitez développer un projet de diversification, de coopération inter-entreprises, d’intégration de nouvelles technologies ou de développement de services (évolution de votre business modèle vs produit) ?

Candidatez à Crisalide Industrie [ICI] pour

  • être accompagné dans l’élaboration de votre feuille de route,
  • challenger votre projet de développement,
  • accéder à un réseau d’affaires.

Accédez au formulaire en ligne sur www.crisalide-industrie.bzh

Contact : Franck LAMIRE, conseiller innovation et référent IDF Industrie du Futur – CEEI Créativ

 

Scopelec, la plus grosse coopérative de France en effectifs a réalisé une nouvelle levée de fonds pour soutenir son projet de développement ambitieux.

Porté par le développement de la fibre optique et Orange dont il est le 1er fournisseur, Scopelec vise aussi une diversification de son activité au travers la vente de services télécom aux entreprises et aux collectivités. Il s’agit finalement d’une extension de son savoir-faire de maintenance des réseaux pour les opérateurs ; néanmoins, afin de crédibiliser cette offre, Scopelec développe de nouvelles compétences en cyber-sécurité et dans l’Internet des Objet notamment par une stratégie de rachats d’entreprises spécialisées dans ces domaines.

Nouvelle offre à partir de son savoir, nouvelle clientèle, il s’agit d’une véritable diversification stratégique anticipant une baisse programmée de l’activité travaux neufs en fibre optique. Une nouvelle activité qui comme la maintenance permet une récurrence des revenus, intéressant pour la stabilité du modèle économique.

Franck Lamiré – Conseiller Innovation – CEEI Créativ

Source : Scopelec lève 29 millions d’euros pour se diversifier dans les services | Les Echos

Entreprise industrielle bretonne, vous souhaitez :

  • Conquérir de nouveaux marchés,
  • Vous diversifier,
  • Migrer vers un modèle économique de services à plus forte marge,
  • Intégrer l’IOT des objets pour accéder à de nouveaux marchés…

Crisalide Industrie, accélérateur de développement

Crisalide Industrie est un concours et un accélérateur de développement. Ce dispositif stimule et accompagne des projets innovants de Petites et Moyennes Industries bretonnes. Vous bénéficierez de l’accompagnement d’un conseiller Créativ qui vous challengera et avec qui vous établirait la feuille de route de votre stratégie de développement. En participant, vous intégrez une communauté de business.

  1. Un accompagnement
  2. Un concours
  3. Un réseau

logo crisalide industrie

Crisalide Industrie est un dispositif Breizh Fab. La première édition a rassemblé 17 entreprises industrielles. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 31 mars. Venez rejoindre les premières entreprises candidates !

Pour candidater, c’est ICI !

Contact : Cécile LAGADEC – 02 99 23 79 00

Conditions d’éligibilité

Entreprise industrielle bretonne (hors agroalimentaire) avec un projet de diversification, de développement ou d’évolution de modèle économique vers plus de services, créateur de 10 emplois à 3-5 ans et d’1M€ de CA.

La coopération interentreprises permet d’allier des compétences complémentaires pour répondre à des marchés sur lesquels l’entreprise ne pourrait aller seule. Cela induit de la complexité, demande un « savoir-faire ensemble », exige aussi un partage équitable de la valeur et des règles contractuelles claires.

C’est parfois les clients de la filière même qui l’exigent, comme dans le ferroviaire. Alstom et Bombardier ont des carnets de commandes bien pourvus pour 2 ans et se développent à l’international. 70% des composants d’un train sont achetés à des sous-traitants ; ces acteurs ont donc besoin de sécuriser leurs approvisionnements notamment pour leur développement à l’international. Ils ont également besoin de partenaires suffisamment gros pour supporter des démarches d’innovation. Ces 2 grands donneurs d’ordre du ferroviaire sont ainsi devenus très insistants auprès de leurs fournisseurs afin qu’ils se regroupent. Dans le nord de la France qui concentre 50 % de la filière train en France, plusieurs acteurs répondent favorablement à cette demande. Mais plutôt que de fusionner ou s’adosser à des plus gros acteurs, plusieurs décident de se constituer en groupement d’entreprise. Un seul répond au donneur d’ordre mais utilise la totalité du groupement. Le groupement Exelium s’est ainsi constitué en réunissant les compétences de plusieurs bureaux d’étude. Un deuxième groupement s’est également construit associant ingénierie, construction mécanique et maintenance industrielle afin de fournir une offre complète.

Une manière de conserver l’agilité et le savoir-faire des entreprises tout en répondant à l’exigence des donneurs d’ordre de réduire le nombre de sous-traitants.

Le dispositif régional Breizh Fab, conscient de ces enjeux, propose aux PME industrielles bretonnes de définir et de structurer un projet d’alliance. (plus de renseignements ICI).

Franck LAMIRE, conseiller innovation, Créativ

Source : Les sous-traitants du ferroviaire chassent en meute – Ferroviaire – L’Usine Nouvelle – 25/11/18

Avec une gamme innovante de 3 catégories de turbines basse chute, Turbiwatt s’est jusqu’à présent développée en France, marché qui représente 80 % des ventes depuis la création de l’entreprise en 2014, essentiellement pour des moulins et des canaux.

 

La dernière turbine plus puissance trouve de nouveaux marchés auprès des énergéticiens pour des chutes plus importantes. Et c’est aussi à l’export que Turbiwatt envisage son développement, notamment en Colombie où ils participaient à un salon.

 

Source : Caudan. Turbiwatt vise les eaux étrangères – Lorient – LeTelegramme.fr

 

Franck LAMIRE

Plus de 150 personnes sont venues assister, mercredi 27 juin 2018, à la première édition de Crisalide Industrie à la CCI d’Ille-et-Vilaine. La cérémonie a été inaugurée par Thierry Troesch, Président de la CCI des Côtes d’Armor et représentant de l’UIMM Bretagne ainsi que Martin Meyrier, vice-président de la Région Bretagne, chargé de l’économie, de l’ innovation, de l’artisanat et TPE. Six lauréats se sont vus remettre un trophée au cours de la soirée.

A la question  » pourquoi Crisalide Industrie ? « , Hervé Daniel directeur de Créativ, répond : « Énormément de beaux projets industriels ne sont pas connus des réseaux bretons et restent dormant. Notre objectif : les aider à se concrétiser, à se développer et à se faire connaitre. Crisalide Industrie, c’est avant tout une communauté de business qui mutualise ses compétences et savoir-faire pour aider les PME bretonnes à élaborer et mettre en œuvre leurs projets de développement ! ».
Crisalide Industrie est une composante du dispositif régional Breizh Fab. « Derrière la Breizh Fab, c’est le réseau breton qui se mobilise pour plus de lisibilité et d’adaptabilité pour ensuite travailler conjointement au niveau national. Breizh Fab a pour ambition d’aider et d’accompagner nos industries à créer ce tissu territorial.» souligne Martin Meyrier, vice-président de la Région Bretagne.

Les participants ont salué de manière unanime, cette initiative visant à remettre en lumière la place primordiale de l’industrie dans l’économie régionale.

Et les lauréats sont !

Catégorie Développement : Arcanne et Turbiwatt

   

Catégorie Diversification : AMI et AZ Métal

   

Catégorie Business Model innovant / services : N2C et AMZAIR Industrie

   

Retrouvez tous les candidats :

Catégorie Développement Catégorie Diversification Catégorie Business Models Innovants / Services
ADÉOS AMI (Assistance moules Injection) AMZAIR INDUSTRIE
AMPROLYS LAB AZ MÉTAL N2C
ARCANNE HEOL COMPOSITES OCÈNE
MAILLARD & MAILLARD ODC INDUSTRIES PROTEC INDUSTRIES
ORHAND  SECMA CABON WEST-ARC
TURBIWATT 

Thierry Troesch, représentant de l’UIMM Bretagne, nous a donné rendez-vous pour l’Open de l’Industrie en octobre prochain à Saint-Brieuc pour continuer cette mouvance. « C’est le but de ces cérémonies de faire de belles découvertes, voir de beaux projets ! ».