Saft n’exclut pas d’ouvrir une usine en France pour équiper le véhicule électrique

Saft racheté en 2016 par Total est spécialiste du stockage batteries à forte valeur ajoutée pour des niches comme l’aérospatial ou les data-centers. L’adossement au groupe TOTAL permet à l’entreprise de plus grandes ambitions qu’auparavant et pourrait viser le marché de masse automobile. Le projet associe d’autres acteurs clés européens dont Siemens, Manz et Solvay. Le marché automobile devrait en effet accélérer d’ici 2025, avec d’ici là, de nouvelles génération de batteries. L’enjeu est de constituer une alternative européenne face au monopole actuel des asiatiques, enjeu soutenu par l’Union Européenne qui souhaite un airbus de la batterie, et qui pourrait intéresser également les constructeurs européens aujourd’hui entièrement dépendant des technologies asiatiques. C’est en ce moment que se prépare les nouvelles générations de véhicules et que Saft doit décider d’orientations industrielles afin de répondre à cet enjeu qui pourrait aboutir à la construction de plusieurs usines en Europe.

Source : Saft n’exclut pas d’ouvrir une usine en France pour équiper le véhicule électrique