Un offre nouvelle dans le secteur e-commerce

Les entreprises de e-commerce ajustent, bien naturellement, leur offre de services aux attentes des consommateurs. Quand ces derniers sont des consom’acteurs la stratégie évolue vers la définition de nouveaux services. Ils sont exigeants et peuvent aller jusqu’au boycott des marques. Ces services sont, en général, une alternative au rebut du produit et surtout bien loin de prôner une obsolescence programmée. Ces services répondent mieux à l’idéal commercial mais également sociétal que se font ces nouveaux clients.

Cette transition, pourquoi, comment ?

Le client peut être associé à la conception de l’offre voire même être partie prenante dans la réalisation du service. C’est, par exemple, Cdiscount qui choisit une startup experte en dépannage par visioconférence  – PIVR – pour étayer son offre SAV. Le client répare lui-même son électroménager avec l’aide d’un coach en ligne.

Le consom’acteur a pris conscience de son rôle et de son importance dans la chaine de valeur en faisant de sa consommation un acte militant.

L’entreprise commerciale, de son coté, engage progressivement une transformation de son offre globale.  La vente de produits pure fait place à la commercialisation d’une offre de services complet.

La transition du produit vers les services.

Cet exemple illustre parfaitement les tendances du marché à glisser du produit vers le service.  Et plus précisément, la première étape de cette transition qui consiste à transformer la valeur ajoutée portée uniquement par le produit en une valeur ajoutée uniquement portée par les services. Des étapes intermédiaires visent à combiner des services aux produits (SAV, services additionnels, location…) comme c’est le cas de cette offre de coaching à la réparation.

 

Sources :

Cdiscount propose un service d’aide a la réparation avec PIVR – LSA

Cdiscount choisit PIVR pour lancer un service inédit de réparation à distance – Les Echos