Occasion, réemploi, seconde main… une opportunité ? #tendance

Le marché mondial de la seconde main est en forte progression, poussé par les générations Y et Z.

1ère tendance : « le marché de la seconde main grandirait 20 fois plus vite que celui de l’habillement neuf ».

La chaîne de valeur s’allonge dans la filière textile. De nouveaux acteurs font leur apparition : acteurs de la revente de seconde main comme Vinted ou de reconfection comme Andrea Crews et sa démarche d’upcycling.

Cela n’a pas échappé aux acteurs traditionnels. Des marques comme Petit Bateau, H&M ou Cyrillus sont amenées à faire évoluer leur services clients avec des vide dressing, des offres de fidélité à condition de ramener ses vieux vêtements en boutique…

C’est aussi un défi logistique pour les entreprises. Dans un monde de rareté, la matière devient précieuse. « I want my material back ! » sera peut être la devise de la prochaine décennie.

Et si, vos clients vous rapportaient les produits que vous avez confectionnés, qu’en feriez-vous ? Quelle valeur ? Quel nouvel usage imaginer ?

2ème tendance : « 40% des consommateurs achèteraient en ayant en tête la valeur de revente ».

Les générations Y et Z cherchent à donner du sens à leurs achats. Elles intègrent ces nouveaux acteurs au point, de se projeter sur la valeur de revente d’un produit. La qualité et la durabilité deviendraient deux critères de choix déterminants.

Est-ce une préoccupation de vos clients ? Comment cette tendance pourrait-elle faire évoluer votre offre ou impacter votre univers concurrentiel ? Une étape de plus pour « passer du produit au service » ?

 

Source : Les Français de plus en plus tentés par les vêtements de seconde main | Les Echos