L’industrie bretonne, histoires de diversification

Les savoir-faire acquis sur des marchés historiques peuvent s’avérer pertinents pour conquérir de nouveaux marchés en croissance.

Diversification : Valoriser ses actifs matériels et humains pour conquérir de nouveaux marchés

L’objectif est de mettre à profit ses actifs industriels forts et différenciants pour construire des stratégies offensives et développer une offre nouvelle adaptée aux marchés en croissance. La stratégie de diversification est certainement la plus complexe à mettre en œuvre pour l’entreprise et la plus coûteuse en ressources. Elle peut combiner le développement d’une nouvelle offre pour un nouveau marché. Les objectifs visent une augmentation significative du chiffre d’affaires (CA) et de la marge. Elle vise aussi à remplacer des produits/marchés en déclin, à diversifier le portefeuille client ou à viser un nouveau marché porteur pour lequel les actifs de l’entreprise sont un réel atout. Quelques exemples d’entreprises du dispositif Crisalide Industrie qui se diversifient :

AMI, du remanufacturing ou manufacturing

AMI (ASSISTANCE MOULES INJECTION – 10 salariés – 900 k€ de CA), basée à Caudan (56), est spécialisé dans l’étude, la réalisation, la réparation et la mise au point d’outillage pour l’injection plastique. L’entreprise a développé un savoir-faire de remanufacturing de moules métalliques pour l’injection plastique. « En 14 ans, plus de 6 000 outillages sont passés par notre atelier » témoigne Julien Jégouic, co-dirigeant. Cette expertise en rénovation de moules est apparue comme un véritable élément différentiant à valoriser. AMI se diversifie dans la conception de moules neufs et finalement,  va du remanufacturing au manufacturing en apportant une garantie de services sur les moules neufs. AMI connait suffisamment les défaillances des moules pour bien concevoir des moules techniques neufs et fiables.

AZ Métal, de sous-traitant à développeur de produit en propre

AZ MÉTAL (20 salariés – 2,4 millions € de CA), basée à Quévert (22) conçoit et fabrique des ensembles mécano-soudés des nacelles pour Manitou à des équipements collectifs (terrains de sport, aires de jeu). AZ Métal a souhaité diversifier ses activités en s’appuyant sur ses savoir-faire, dans la conception et la fabrication de bacs et conteneurs pour la collecte. « Nous avons entamé notre diversification en 2016. J’entendais « l’avenir c’est l’eau ou les déchets », nous avons choisi les déchets ! Aujourd’hui, nos conteneurs PRAC (Produits Rembourrés d’Assises et de Couchage type oreillers, couettes) sont en test dans 70 déchèteries en France et depuis le mois de mai, nos produits sont référencés chez Veolia » précise, Ronan Le Tiec. Une stratégie qui porte ses fruits !

HEOL Composites, une technologie qui vise de nouveaux marchés porteurs

HEOL Composites (10 salariés – 1,7 millions de CA), basée à Tréffléan (56), conçoit et fabrique des pièces structurelles creuses monoblocs en composite carbone/époxy. Heol est mondialement connu pour ses foils (AC45-50 de la Coupe de l’America, GC32 des Extrem sailing series…). Spécialisé en nautisme, Heol est leader sur le petit marché de la voile de compétition. La stratégie de développement est de se diversifier sur d’autres marchés grâce à la technologie d’allègement pour des pièces structurelles. La problématique d’allègement adresse beaucoup de secteurs (industrie aérospatiale et automobile…).

ODC Industries, un produit phare pour élargir sa gamme

ODC INDUSTRIES (10 salariés – 700 k€ de CA) installée à Ploermel (56), a développé un produit phare dans le domaine médical : l’injecteur d’implants pour traiter la cataracte. Cet implant permet d’injecter les lentilles directement dans la cornée en limitant les manipulations. Cette production est exigeante ; elle répond à des normes médicales sévères. Maintenant, l’enjeu stratégique pour ODC consiste à élargir sa gamme tout en accélérant la commercialisation de son produit phare.

Secma Cabon, comment étendre la chaine de valeur

SECMA CABON (23 salariés – 2,75 millions d’euros de CA), basée à Quimper (29), est spécialisé dans la conception et l’installation de systèmes transitiques pour la conserverie alimentaire, « l’art du transfert » en somme. Secma Cabon vise une plus grande intégration de ses systèmes de conditionnement afin de générer plus de valeur et de se développer à l’international.

 

Ces stratégies de rupture vis-à-vis du positionnement habituel de l’entreprise sont généralement génératrices de marge et de chiffre d’affaires. Elles nécessitent au préalable de construire une vision stratégique : analyse du marché et de ses évolutions, analyse des atouts différenciants de l’entreprise, analyse du portefeuille Client.  Et pour mener à bien ces réflexions stratégiques, les PME bretonnes disposent d’un outil : Créativ.

Envie de confronter votre vision stratégique ?

Créativ  accompagne les PME bretonnes pour :

  • dresser l’état des lieux de l’entreprise sur son marché
  • identifier des scénarii de développement
  • prioriser les pistes de développement

CEEI Créativ |http://ceei-creativ.asso.fr/ | contact@ceei-creativ.asso.fr |02 99 23 79 00