Haro sur le plastique, menace ou opportunité ?

En Europe, la chasse aux « déchets » plastiques est déclarée.  Parmi les objectifs de la Directive européenne sur les plastiques jetables figure un objectif de collecte de 90 % des bouteilles plastiques en 2029 et l’interdiction de certains plastiques à usage unique (assiettes, couverts, touillettes, coton-tige ou encore pailles) au plus tard début 2021. La pression monte.

Est-ce le grand retour de la consigne ?  Des start-up s’emparent du sujet et agitent l’écosystème. Le projet LOOP porté par Terracycle,  est une plateforme e-commerce reposant sur un système d’emballages consignés. Vint-cinq multinationales se sont associées à l’initiative, des industriels de l’alimentation et des Produits de Grande Consommation mais aussi des distributeurs (Coca-Cola Company, Procter & Gamble, Unilever, Nestlé, The Body Shop, BIC, Mondelez…).  Les chaines logistiques vont devoir faire évoluer leurs pratiques. Une nouvelle fois, la réglementation force les entreprises à se positionner et à innover. Les pionniers anticipant le durcissement à travers l’expérimentation de nouvelles offres.

Ces nouvelles pratiques interrogent les entreprises quant à leur empreinte carbone. Localement, Yves Rocher a fait le choix de réintégrer la finalisation de la fabrication de ses emballages sur le site de La Gacilly. Son objectif ? économiser des flux de camions entre fournisseurs et usine.

Alors, menace ou opportunité pour votre activité ? Comment réduire, réutiliser ou recycler les plastiques issus de votre process ? Et si les emballages durables, rechargeables, réutilisables, compostables et recyclables étaient une opportunité de faire évoluer votre offre de services ou de développer de nouveaux partenariats ?

Sources :

Cécile LAGADEC – Conseillère innovation – Créativ