Sur un marché hyperconcurrentiel, Michelin s’est forgé une culture d’entreprise innovante. Innovation par la technologie de ces produits pneumatiques et de plus en plus par l’innovation servicielle. Le PDG de Michelin, Jean-Dominique Senard, motive ce positionnement de l’entreprise par la nécessité de rester au contact des clients : « si on laisse d’autres que nous se mettre entre nous et nos clients, on s’expose au risque d’être relégué au second rang. Pour nous, il n’est pas question de subir l’irruption des Amazon, Uber ou Google sans réagir ». Aussi le groupe se positionne-t-il depuis plusieurs années non plus sur la vente de pneumatiques, mais de tonnes kilomètre pour les transporteurs ou de nombre d’atterrissages pour les compagnies aériennes. Une manière en effet, de mieux répondre au réel besoin client, qui nécessite une relation client plus approfondie et l’acquisition de nouvelles compétences. Michelin investit pour ces raisons dans des sociétés de gestion de flotte ou des plateformes de vente en ligne comme Allopneus.

Crisalide Industrie

Source : Ouest-France, ENTRETIEN. « Michelin doit constamment se réinventer » confie le patron du géant du pneu